« Le peuple britannique a tranché, l’Europe doit continuer sans le Royaume-Uni » (Communiqué de presse)

Publié le : 24/06/2016

facebooktwitterfacebooktwitter

 

13528437_1114688031935835_1194893391511499366_o

 

« Aujourd’hui, le peuple britannique a tranché. Je regrette cette décision, mais nous devons bien sûr respecter ce choix souverain. La question de savoir si la sortie du Royaume-Uni est une bonne ou une mauvaise chose est maintenant derrière nous. L’heure n’est plus au débat mais à l’action. Il s’agit de tirer toutes les conséquences du résultat de ce référendum.

 

Il importe avant tout d’être clair. Il n’y aura pas de nouvelles négociations. La Grande-Bretagne a choisi sa voie. C’est le début d’un grand saut dans l’inconnu, et il faudra du temps pour en démêler toutes les implications. Mais le Royaume-Uni doit savoir qu’il n’y aura pas de traitement de faveur.

 

Le Parlement européen devra être ferme et veiller à ce que les négociations de sortie se fassent le plus rapidement possible afin que l’Europe, qui est confrontée à des défis majeurs, ne rentre pas dans une phase de paralysie. Le Royaume-Uni restera un partenaire privilégié mais on ne peut imaginer que les députés européens britanniques continuent à voter des textes qui ne les concernent plus. Toute autre solution ne serait ni démocratique, ni respectueuse de la souveraineté des autres peuples européens.

 

Pour l’Europe et la zone euro, il n’y a d’autre choix que d’aller de l’avant. L’Europe a commencé sans la Grande-Bretagne et elle continuera sans elle. Cependant, nous ne pouvons pas faire l’économie d’une remise en question du projet que nous voulons porter pour le continent. J’appelle la France et l’Allemagne, en particulier, à être à la hauteur de ce moment historique pour donner un nouveau souffle au projet européen, montrer un visage de l’Union européenne que je souhaite plus humain, et apporter les réponses concrètes attendues par nos concitoyens.

 

Bien sûr, le Parlement européen, seule institution européenne élue au suffrage universel direct, doit avoir toute sa place dans ce processus. Nous ferons d’ailleurs dans les semaines à venir des propositions ».

facebooktwitterfacebooktwitter