Second tour des legislatives : « Ne laissons pas Emmanuel Macron entre les mains de l’aile gauche de sa majorité »

Publié le : 16/06/2017

facebooktwitterfacebooktwitter

Dimanche, vous voterez pour un Député qui sera votre porte-parole pour les cinq années à venir. À tous les électeurs de droite, je veux dire combien il est important de voter pour un élu de terrain, proche de leurs convictions et qui saura défendre leurs valeurs à l’Assemblée Nationale.

Avec une écrasante majorité à l’Assemblée, composée de députés pour la plupart inexpérimentés, Emmanuel Macron pourrait mener une politique sans dialogue et sans concessions, étouffant le débat démocratique, seul face aux extrêmes : personne pour remettre en cause le matraquage fiscal des retraités, personne pour imposer le rétablissement des heures supplémentaires défiscalisées ou des peines plancher…

Quand je vois que de nombreux candidats LREM refusent le débat d’entre deux tours, souvent par peur de la confrontation des idées, je m’interroge sérieusement sur leur capacité à réformer ce pays qui en a tant besoin. Seront-ils silencieux quand il s’agira de défendre l’intérêt des Français et leur territoire à Paris?

J’appelle tous ceux qui sont déçus, déboussolés, voir découragés, à choisir le candidat de la cohérence et de l’expérience. La politique ça ne s’improvise pas, ça s’apprend. Elle n’est pas là pour satisfaire une ambition personnelle mais pour protéger au mieux les intérêts des citoyens.

Enfin, derrière le Président de la République, il y a un Gouvernement qui, loin d’être exemplaire, a opté pour une attitude arrogante et hypocrite. Voyez Richard Ferrand ou François Bayrou, qui ne respectent ni l’indépendance des médias, ni les règles de transparence et de moralité qu’ils aimeraient pourtant appliquer aux autres !

Ne laissons pas Emmanuel Macron entre les mains de l’aile gauche de sa majorité. Assurons-nous que la droite pèse sur la politique du gouvernement. Dimanche, j’appelle à faire gagner nos candidats Les Républicains/UDI pour que soient garantis aux Français des lois équilibrées et de vrais débats à l’Assemblée nationale.

facebooktwitterfacebooktwitter